CEDRES > Analyse et gestion du risque financier > Diagnostic amiante avant travaux > La convention de l'OMI à propos de l'amiante dans les navires

La convention de l'OMI à propos de l'amiante dans les navires

Suite à la convention de l’Organisation Maritime Internationale (OMI) adoptée à Hong Kong en 2009, tous les navires en fin de vie doivent faire l’objet d’un suivi de démantèlement pour les recycler.


La  se retrouve face à l’obligation de faire l’inventaire des matières dangereuses dans ses navires, pour attester que ces derniers sont prêts pour le recyclage. Il s’avère que certaines composantes des navires peuvent contenir de l’amiante, dont la présence, si elle été avérée, est susceptible d’exposer aux fibres d’amiante le personnel navigant mais aussi le personnel qui procédera au démantèlement des navires, indépendamment du potentiel impact sur l’environnement.


CEDRES accompagne la  et procède à l’évaluation du risque d’exposition à l’amiante pour la sécurisation opérationnelle du risque amiante, une exploitation efficace et sûre pour la santé des personnels de l’équipage et de l’environnement pour garantir de façon efficiente la protection de l’équipage et de l’environnement et également le personnel qui prendra en charge le démantèlement des navires.


CEDRES et développent et mettent en œuvre les mesures adaptées préventives individuelles et collectives de protection des travailleurs et des tiers.
Contactez-nous

Nous écrire

Les champs indiqués par un asterisque (*) sont obligatoires

code du travail pour diagnostic amiante travaux Bouches du Rhône réglementation diagnostic amiante pour travaux marseille diagnostic amiante avant travaux marseille